DOM TOM : Que savoir sur les DOM TOM ?

Les destinations favorites des Français restent les territoires français d’outre-mer. On les surnomme aujourd’hui DROM-COM qui veut dire Département Région d’Outre-Mer et Collectivité d’Outre-Mer à la place de DOM TOM, qui signifie, Département et Territoire d’Outre-Mer, dû à une réforme constitutionnelle faite en 2003; l’appellation DOM TOM n’a maintenant, plus aucune importance. Plusieurs personnes ne l’utilisent encore que par simple habitude.

Quels sont les Départements et Territoires d’Outre-Mer – ; (DOM-TOM) ?

Les Dom Tom sont présentés comme de petits morceaux de l’hexagone qui sont dispersés dans tous les océans et composent un total de plus de 2,5 millions d’habitants, possédant tous, une histoire, une ou des langues et une culture hétéroclite. Ils sont l’aboutissement d’une longue histoire de conquête de la France dans le but de s’enrichir avec des ports stratégiques consacrés à leurs navires.

Les DOM TOM (les Départements et Territoires d’Outre-Mer) regroupent :

  • La Guadeloupe
  • La Martinique

  • La Réunion

  • La Guyane Française

  • La Mayotte

Notons que ces derniers sont tous des îles, à exception de La Guyane Française.

Sur quelles ressources principales les DOM TOM reposent-elles ?

L’économie des DOM TOM dépend principalement de la métropole et c’est les recherches et expériences scientifiques, l’exploitation minière, l’agriculture et le tourisme qui sont les principales ressources des Départements et Territoires d’Outre-Mer. Seulement, les ressources des Dom Tom sont assez restreint et les importations sont chères. Leur économie est donc précaire et fragile. Sans les subventions de la métropole, elle survivrait malaisément.

Les prix varient et peuvent être assez élevés, comme ils peuvent être moins et cela si vous êtes vigilant et prêt à acheter rapidement, il est possible de prendre un petit studio coûtant les environs de 40 000 et 50 000 euros minimum ou bien pour une villa de quatre chambres, bien évidemment si vous êtes aisé financièrement pour un prix de 270 000 euros.

Les DOM TOM sont soumis à des catastrophes naturelles telles que des tremblements de terre, des éruptions volcaniques ou encore des cyclones, fragilisant leur économie. perses mesures de prévention et de préparation contre ces catastrophes sont mises en œuvre afin de réduire ces lourds dégâts causés par ces risques naturels qui peuvent être très conséquent, comme par exemple, informer la population sur les gestes qu’il faut faire en cas de danger imminent ou encore et dans l’absolu, les obliger à s’aménager et s’installer dans des zones moins dangereuses et édifier des habitations assez résistantes, les protégeant à l’encontre des pires assauts de mère nature.