Comment creer une micro entreprise individuelle

Créer une micro entreprise individuelle est une alternative idéale pour démarrer seul une petite entreprise. Le régime de la micro-entreprise offre une gestion ultra-simplifiée et une création beaucoup plus simple qu’une forme sociétaire.

La micro entreprise individuelle : présentation

Mon entreprise seulLe régime de la micro-entreprise permet d’entreprendre seul, avec moins de contraintes et de frais que pour une création de société traditionnelle. Cependant, il y a tout de même certaines formalités à réaliser avant d’attaquer votre activité.
Vous devrez d’abord effectuer un prévisionnel de votre chiffre d’affaires car le régime de la micro-entreprise implique des plafonds de chiffre d’affaire à ne pas dépasser, qui varient selon le type d’activité. Ainsi, depuis 2018, les activités commerciales ou les activités d’hébergement ne devront pas dépasser le seuil annuel de 170 000€ tandis que les prestations de services devront présenter un chiffre d’affaires inférieur à 70 000€.
Grâce au régime de la micro-entreprise, vous profitez d’une fiscalité et d’une comptabilité facilitées. Lorsque l’on parle de micro-entreprise individuelle, cela signifie en réalité que vous exercez votre activité en nom propre (entreprise individuelle) et que vous êtes soumis au régime de la micro-entreprise. Dans ce cas, il n’y a pas de création de personne morale, votre entreprise et vous formez une seule et même personne physique. En créant une micro-entreprise, vous optez pour le régime micro-social simplifié et vous serez imposé sur les bénéfices de votre activité selon un forfait.

La micro entreprise individuelle : les démarches

EntreprendrePour démarrer votre business, vous devrez réaliser une déclaration d’activité auprès du CFE (Centre de Formalité des Entreprises). Cet organisme vous permettra d’effectuer l’ensemble des formalités nécessaires pour établir votre micro-entreprise individuelle. Le CFE se charge de transmettre les documents aux organismes concernés. Vous devrez réunir un certain nombre de justificatifs :

  • Attestation de domiciliation (vous pouvez domicilier votre entreprise à votre adresse personnelle)
  • Une copie recto-verso de votre carte d’identité ou passeport en cours de validité
  • Une déclaration sur l’honneur de non condamnation
  • Un chèque à l’ordre du Greffe du Tribunal du Commerce
  • Une formulaire P0 rempli, que vous pourrez trouver en ligne ou demander directement au centre compétent

Pour exercer votre activité professionnelle et encaisser les revenus, vous aurez besoin d’ouvrir un second compte bancaire, distinct de votre compte personnel. Si vous disposez d’un patrimoine immobilier, vous pouvez effectuer une déclaration d’insaisissabilité, à condition que les biens ne soient pas affectés à un usage professionnel. Cela fera office de protection vis-à-vis de vos créanciers professionnels. Votre résidence principale est insaisissable de plein droit.