Quand se déroule la fête de Raʼs as-Sana ?

La fête de Ra’s as-Sana marque dans le calendrier musulman le début de la nouvelle année. Elle dépend essentiellement de l’hégire et diffère du nouvel an répandu un peu partout dans le monde. Établi en fonction du système lunaire, elle reste cependant peu célébrée. Mais quand se déroule-t-elle ?

Quand se déroule la Ra’s as-Sana ?

Le calendrier musulman reste dépendant de l’apparition de la lune. C’est ce qui explique parfois que la date de célébration de la Ra’s as-Sana connaisse de décalage. Ceci est dû également à la façon de décompter les jours et les mois chez les chiites et les sunnites. Cette année la fête est tombée sur la date du jeudi 20 août 2020. Voici les déclinaisons de la fête de Ra’s as-Sana pour les deux prochaines années à venir :

  • Mardi 10 août 2021 : l’an 1442 du calendrier musulman
  • Samedi 30 juillet 2022 pour le 1443e an de l’Hégire.

Toutefois, il convient de rappeler que ces dates déjà connues peuvent connaître de légers décalage d’au maximum une journée. Ceci dépend des fuseaux horaires et des différentes communautés islamiques.

Genèse de la Ra’s as-Sana

La célébration de la Ra’s as-Sana tient son essence d’une histoire relative à l’exil du prophète Mahomet. Elle est marquée sur le calendrier musulman encore appelé Hégire. Elle symbolise la fuite de l’envoyé de Dieu accompagné de ses fidèles disciples de la Mecque vers la Médine.

Cet événement marquant de l’histoire de la foi islamique avait vu le prophète à l’époque venir s’installer à Médine. Fondateur et laudateur de l’Islam, il mit sur pied une communauté musulmane autour des idéaux que prône la religion. C’est ce voyage de la première ville sainte vers la seconde vers 622 qui symbolise l’entrée dans une nouvelle année. C’est donc à partir de l’instauration de l’oumma que partit le décompte de l’an chez les musulmans.

Mode de célébration de la fête de Ra’s as-Sana

Bien que la Ra’s as-Sana caractérise le commencement d’une nouvelle année dans le calendrier musulman, elle reste peu célébrée. Dans les pays de la péninsule arabique, elle jouit néanmoins d’une reconnaissance symbolique. Le jour où elle tombe est souvent férié et consacre des festivités. C’est une célébration qui reste cependant assez traditionnelle, car elle se tient généralement en famille. Ce jour-là, l’ambiance des fêtes règne dans le pays avec scènes de joie dans les maisons. Les plus petits reçoivent même des présents.

De nombreux mets sont cuisinés en fonction des vœux que l’on souhaite pour l’année nouvelle. Pour un nouvel an apaisé et empreint de douceur par exemple, on pourrait opter pour des gâteaux. Par ailleurs, dans le reste du monde la fête n’est pas assortie de célébrations particulières. La raison est toute simple : la majorité des pays utilisent le calendrier grégorien qui ne mentionne pas la Ra’s as-Sana. Ce qui n’en fait pas une fête connue même au sein de la communauté musulmane contemporaine.

Elle n’est donc pas chômée dans ces pays-là contrairement aux nations arabes. Cependant, les pratiquants fervents sachants de la festivité se limitent à un simple repas en guise de commémoration. D’autres profitent de ce jour qui pour visiter les amis et proches dans l’objectif d’échanger des vœux de nouvel an musulman. Accessoirement, c’est l’occasion parfois d’offrir des cadeaux à ses proches.